J'ai eu peur, un temps, que le Mas, ne deviennent mon fort Bastiani. Loin de la ville, de son activité incessante. Habituée à vivre au sein d'une fourmillière, entourée de mes proches, je crains parfois d'étouffer à la campagne. Cela peut paraître paradoxal quand on voit l'immensité de ces montagnes. Mais trop d'espace parfois tue l'espace. Et je ne me suis jamais senti libre autrement qu'enfermée dans la ville. Je vais devoir apprendre à me sentir libre et active dans un espace qui me dépasse.

Mais le Mas (contrairement au fort Bastiani) est surtout l'endroit de tous les possibles. Un marché déjà existant où nous pourrons vendre les produits de la ferme et mes petites créations. Un gîte à dispo pour organiser des semaines/ateliers de couture, créations, land arts...tout ce qui nous passera par la tête. Des ateliers pour enfants instruits en famille, une future boutique en ligne avec vente de produits saisonniers de la ferme et aussi mes petites créations :) Je commence même à délirer sur la rénovation des caravanes mises à dispo pour les wwoofeurs, sans compter la restauration de la bergerie et toute la déco qui la composera...

caravane_wwoofeurs

bergerie_1

bergerie_2

Et puis, nous voulions une grande famille.. Nous serons 13 à table tous les jours à tous les repas !!

Vivre au Mas de la Fargassa aux côtés de nos nouveaux amis (hein Nesta !..petite blague perso pour Laetitia ), ouvrent un champ de possibilités extraordinaires aussi pour les kids. Chaque jour est une découverte. Chaque matin promet de nouveaux projets. L'ennui pointe parfois le bout de son nez, mais jamais bien longtemps. Juste assez pour faire naître une nouvelle envie.

"- En fait, tu sais maman, c'est pas cool : Quand on est un enfant, on a plein d'idées. On invente des tas de trucs, mais on a pas de moyens.

- Oui, c'est vrai mon grand. C'est un peu comme si vous étiez tous des Léonard de Vinci : Vous avez des idées géniales mais rarement la possibilité de les réaliser."

Sur le Mas, leurs envies sont concrétisables. Antoine s'est ainsi lançé dans la culture de Bonsaï (il est en phase test pour l'instant), il a apprivoisé les  ânes alors qu'il en avait une peur bleue. Mais s'est aussi initié aux autopsies: Oui, la chauve-souris cobaye a été trouvé morte avant l'intervention...

Autopsie d'une chauve souris

Aurélien quant à lui appronfondit sa connaissance des reptiles et des batraciens et parle à présent un anglais simple mais efficcace !!! Mais son plus gros coup de coeur est pour les lapereaux !!

Les enfants ont accès à l'atelier, aux outils (même si les adultes ensuite s'arrachent les cheveux parce que plus rien n'est rangé à sa place..), ils peuvent bricoler à leur guise. Ils ont aussi vécu en tente pendant quelques jours, à 25 m de la maison mais en presque totale autonomie : on ne les voyait qu'aux heures de repas, faire leurs courses dans le frigo familial :)

Durant ce mois, j'ai pu organiser des ateliers créatifs: couture et tricot avec ma petite tribu de 8 marmots. Bien sûr tous n'étaient pas interessés ou pas au même moment, mais dans l'ensemble je me suis régalée et eux aussi !!

les_gars_ateliers

Guirlande_d_Ezra

Et puis du côté des adultes, nous avons tissé des liens très forts avec Frauke et Johan. J'ai une nouvelle amie, que mes autres amies vont adorer et Pierrot refait le monde tous les soirs avec Johan ! Grande Ginette a pris sa décision, elle sera des nôtres aussi. Tout est réuni pour le premier jour du reste de notre vie, tu as raison ma Christouille !! ;)

chaussette___bois

En attendant Septembre et notre retour au Mas, nous finissons notre voyage par un générique de fin et repassons sur tous les lieux où nous avons passé de superbes moments, afin de saluer, embrasser, aider... toutes ces merveilleuses personnes que nous avons eu la chance de rencontrer lors de notre périple !! Nous sommes de retour sur l'Ecoquille actuellement et ça bosse !!

Gros bisoux à tous !!

Ed :)